Mon avis sur "Different Pulses" d'Asaf Avidan

Publié le par Eva Pigeon

(Polydor)

(Polydor)

Je voulais l'écouter depuis un moment, on m'a offert le premier album solo d'Asaf Avidan, Different Pulses.

Comme beaucoup, j'ai découvert Asaf Avidan et sa voix androgyne à la radio, sur le remix de la chanson qu'il a interprétée avec son groupe The Mojos, "Reckoning song (One day)".

Après avoir écouté l'originale et des versions acoustiques (que j'ai préférées) et entendu quelques bonnes critiques de son album, forcément j'ai eu envie de l'écouter.

Mon verdict : j'accroche.

Certes, je comprends qu'on puisse ne pas du tout aimer. Ce mec a une voix absolument atypique, proche de celle de Janis Joplin, je trouve, et sa façon de la pousser parfois en fait quelque chose qui ne peut pas laisser indifférent. C'est là que je comprends qu'elle puisse déplaire, j'ai entendu quelqu'un me dire qu'elle se sentait "agressée" par cette façon de chanter. Mais ce que j'aime, c'est justement cette force, cette charge d'émotion qu'Asaf Avidan apporte autant dans les versions de l'album qu'en sessions acoustiques.

L'autre reproche que j'ai lu ou entendu est que cet album est "déprimant". Là encore, il faut bien admettre que si l'on s'intéresse aux paroles, elles ne dégagent pas la joie, les licornes et les arcs-en-ciel. Les thèmes de la mort, de la maladie, le sentiment d'oppression sont très présents mais cela prend tellement de sens lorsqu'on s'intéresse à la vie personnelle d'Asaf : une fois l'âge requis atteint, il choisit de faire son service militaire sans chercher à en être exempté (comme beaucoup de ses amis de la fac), mais cela ne se passe pas très bien. Il fait des cauchemars, des insomnies, est finalement interné quelques temps après un épisode particulièrement difficile. Vient ensuite une rupture amoureuse qui le marque beaucoup et un cancer du système lymphatique. En effet, voilà qui a de quoi déprimer, mais qui explique qu'il ait commencé à s'exprimer à ce moment-là à travers la musique, car le cinéma d'animation (c'est ce qu'il a étudié) ne lui suffisait pas.

Mon avis sur "Different Pulses" d'Asaf Avidan

C'est là que j'en viens à la composition de l'album. Comme il l'a expliqué en interview, en solo pour la première fois, Asaf a dû réinventer sa façon de faire de la musique. Il joue de la guitare, mais ce n'est pas le seul instrument que l'on peut entendre sur les morceaux : boîte à rythme et sons électroniques que j'ai du mal à qualifier, et des choses un peu surprenantes parfois. Par exemple, "613" et ses influences orientales qui se mêlent à une chanson assez mélancolique, comme c'est la tonalité générale de l'album. C'est d'ailleurs un qualificatif que je donnerais à Different Pulses, "surprenant". Si l'album est cohérent, on se trouve parfois à écouter des chansons à l'instrumentale, disons, assez enjouée, par-dessus laquelle la voix, la mélodie et les paroles plus sombres, je pense particulièrement à "Love it or leave it", l'une de mes préférées. On trouve aussi quelques morceaux plus lents qui se détachent par leur mélancolie, "Thumbtacks in my marron" ou bien le final "Is this it?".

Dans l'ensemble, je trouve cet album réussi, émouvant. Selon moi, Asaf Avidan a vraiment du talent. Pour s'en persuader, il suffit de regarder les sessions acoustiques qu'il a faites et de constater que bien qu'il soit seul, avec sa guitare, la puissance de ses performances reste indéniable et qu'il parvient à faire des choses vraiment réussies, par exemple quand il utilise des pédales en accessoires.

Bref, je conseille d'écouter cet album ou au moins quelques chansons. Que l'on accroche ou non, il en vaut la peine dans tous les cas.

Le single "Different pulses", en version acoustic-électrique, avec un jeu sur différents effets de guitare qui permettent à la chanson de garder son ampleur sur la fin.

"Love it or leave it", dont je parle déjà dans l'article

Cadeau. Personnellement, je préfère cette version, même si le remix est bien pour danser un peu!

Publié dans Musique, Albums