La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Publié le par Eva Pigeon

Comme promis, après un premier article consacré aux albums les plus encensés par la critique en 2015, mais que je n'avais pas tous personnellement écoutés, nous arrivons à la deuxième partie de mon bilan musique de l'année. Je vous parlerai donc de mes écoutes personnelles, qu'il s'agisse d'albums ou morceaux sortis en 2015, ou d'autres découvertes moins récentes.

La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

D'autres sorties attendues de 2015

Bien qu'ils n'aient pas été aussi encensés que ceux de mon article précédent, certains albums ont quand même été l'objet d'une forte attente, et souvent d'une bonne satisfaction. Voici ceux que j'ai écoutés.

The Libertines - Anthems For Doomed Youth
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Évidemment, la sortie était plus qu'attendue avec leur longues années d'absence. Avec une référence littéraire dans le titre, les Libertines sont revenus sur le devant de la scène avec un album qui m'a paru un peu plus introspectif que les précédents. J'avais déjà parlé de mon coup de coeur pour "Gunga Din", et j'ai été tout aussi convaincue par le deuxième single, "Heart Of The Matter" - au clip d'ailleurs assez puissant, où Pete Doherty et Carl Barât font un constat épuisé de leurs frasques. Finalement, Anthems For Doomed Youth, même si le groupe aurait sans doute pu faire preuve d'un peu plus d'originalité par-rapport à leurs compositions précédentes, est selon moi un bon album rock qui délivre toujours des émotions assez personnelles. J'ai aussi été enchantée d'y trouver "You're My Waterloo", même si je crois que j'ai trop écouté sa première version pour m'habituer à ses nouveaux arrangements. J'ai loupé le jour où le groupe jouait à Rock en Seine, malheureusement ; un peu comme pour l'album, le public était mitigé je crois, mais moi je les aimerai toujours !

Drenge - Undertow
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

J'avais déjà parlé de Drenge au moment de la sortie de leur premier album en 2013, et je disais que je les aimais beaucoup. Eh bien, ils sont revenus en 2015, et je les aime toujours autant, comme je l'ai déjà dit ici il y a quelques mois. Pourtant, j'avais été assez déçue par le premier single extrait d'Undertow, "We Can Do What We Want", qui avait des influences trop punk à mon goût. Mais en achetant l'album, j'ai pu constater que, comme cela arrive souvent, ce premier single n'était pas un reflet très représentatif de ce disque qui reprend bien le son qui caractérise Drenge, garage, saturé, parfois un peu bluesy, et assez poignant. Peut-être que ceux qui n'apprécient que moyennement le groupe trouveront cet album un peu répétitif par-rapport au premier, mais pour ma part, j'y ai trouvé une ambiance différente, peut-être un peu moins en colère, et un peu plus inquiétante. Parmi mes morceaux préférés, "Side By Side" et "The Woods", qui s'enchaînent d'ailleurs très bien, tout comme "Introduction" nous permet d'entrer dans l'album avant le début du très bon "Running Wild". Je vous laisse écouter.

Mac DeMarco - Another One
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Il n'a pas été tant mentionné que ça dans les tops, mais c'était tout de même un LP très attendu en 2015 : Another One de Mac DeMarco. Encore une autre sortie de sa part, donc, alors que je l'ai découvert avec Salad Days il y a deux ans. Au début, je n'étais que moyennement convaincue par ce mini-album qui me semblait se répéter un peu, mais après quelques écoutes, j'y ai trouvé des échos, une ambiance qui diffèrent tout de même des productions précédentes du Canadien. Another One offre sept chansons plus dans la lignée de "Let My Baby Stay" que de "Cooking Up Something Good", de jolies chansons d'amour au bord de l'eau ; il crée une ambiance intimiste, conclue par l'invitation de Mac à passer prendre le café chez lui, et même si l'on reconnait bien sûr les notes de sa guitare en plastique, "The Way You'd Love Her" ou "No Other Heart" sont surtout pleins de douceur. Son concert auquel j'ai assisté à Lille en septembre (agrémenté d'un selfie final avec Mac), même s'il a été un peu court à mon goût, n'a bien sûr en rien gâché mon plaisir !

Ratatat - Magnifique
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Encore un groupe qui s'était absenté. Aucune sortie en 2015, et Ratatat est revenu cet été aussi avec Magnifique, nouvel album toujours instrumental, et toujours aussi sympa. On reconnait toujours aussi facilement le son des guitares si caractéristique du duo et on y trouve quelques morceaux particulièrement réussis, comme "Abrasive" et bien sûr "Cream On Chrome". On lui a reproché de ne pas être très surprenant, mais l'album, structuré par des séquences de transitions musicales plus brèves, fait tout de même bien plaisir.

Clip très sympa en bonus

FFS - FFS
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Association sortie un peu de nulle part entre Franz Ferdinand, que je connais bien, et Sparks, que je ne connaissais pas, FFS a sorti cet été un album du même nom tout aussi énergique que l'on aurait pu le prévoir. Après l'avoir écouté une ou deux fois, j'en ai surtout retenu quelques titres bien efficaces, et qui ont confirmé leur potentiel live à Rock en Seine. Comme je l'ai déjà dit dans mon live report, donc, un album assez sympa même si je n'ai pas vraiment eu envie de le réécouter depuis cet été.

Un clip tout aussi intéressant que celui de Ratatat...

Ceux dont j'aurais plus parlé que ça

Les classements des magazines ne parlent pas toujours assez de certains artistes qui pourtant le mériteraient, je crois.

Baio - The Names
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Découvert grâce à une amie, Baio est un échappé de Vampire Weekend que j'ai pu apercevoir une fois peut-être parmi les artistes préférés de 2015. Encouragée par le fait que le dernier album que son groupe d'origine m'avait vraiment, vraiment beaucoup plu à sa sortie, j'ai donc écouté son premier album solo, The Names. Évidemment, on ressent des influences et des réflexes similaires à ceux de Vampire Weekend, mais contrairement à Modern Vampires of the City qui était teinté de mélancolie, on y trouve plutôt un son festif. Un mélange réussi de sonorités électro et de bases plus pop et rock, qui dominent plus ou moins, qui donne finalement des chansons assez différentes dans un album cohérent, entre "Sister of Pearl", single sautillant, et la plus abstraite "I Was Born in a Marathon" ou l'instrumentale "All The Idiots". L'album m'a même parfois rappelé des petites touches à la Django Django, Ratatat ou même Blur, mais il reste très personnel, et très bon, je conseille !

Excellent premier single, qui rend en plus Baio aussi sympathique qu'au sein de Vampire Weekend !

Viet Cong - Viet Cong
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Un autre premier disque dont n'a pas tant entendu parler que ça. Pourtant, Viet Cong est selon moi un assez bon album. Du rock sombre, étouffé, qui se développe entre les ombres, les guitares et les tambours à travers sept morceaux, de "Newspaper Spoon", aux allures incantatoires, à "Death", ultime chanson de 11 minutes, la plus lumineuse malgré son nom. Le garage résonne en échos sourds et lancinants tout au long de Viet Cong, créant une ambiance très particulière et intéressante.

Yasmine Hamdan - Ya Nass
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Tout comme l'album de Viet Cong, on m'a offert celui de Yasmine Hamdan pour mon anniversaire, mais contrairement à eux, je la connaissais déjà un peu. Déjà présente dans ma playlist de juin dernier, je disais que l'avais découverte dans Only Lovers Left Alive de Jim Jarmush. Eh bien à l'image de cette magnifique séquence du film où elle interprète Beirut, Ya Nass est un disque intense où le mélange par touches du rock dans sa musique orientale ne lasse jamais. En plus de "Hal", je trouve "Nediya" et "Beirut" particulièrement puissantes. Et bien sûr, je suis d'autant plus convaincue lorsque je vois Yasmine Hamdan interpréter ses chansons, elle a carrément la classe.

Mes découvertes extra-2015

Ce n'est pas parce qu'on était en 2015 qu'on était obligé de n'écouter que des sorties de 2015 !

Pulp - This Is Hardcore
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Je ne sais plus trop ce qui m'a conduite à écouter Pulp cet été, car ce n'est sans doute pas leur actualité. J'avais simplement entendu la voix de Jarvis Cocker dans sa (jolie) reprise de Gainsbourg "I Just Came To Tell You That I'm Going", et après m'être rapidement "documentée", j'ai décidé d'écouter This Is Hardcore. Pulp fait un peu partie des groupes des années 90 dont on n'entend plus parler, et c'est un peu dommage parce que cet album vaut le coup d'être écouté. Si l'humeur générale est plutôt sombre, angoissée, certaines chansons dégagent vraiment de la puissance, à commencer par "The Fear", mais aussi "Sylvia" ; d'autres sont plus calmes, mais pas moins émouvantes, comme "Dishes" ou "TV Movie". Un groupe que je souhaite découvrir encore un peu mieux maintenant, tout comme la carrière solo de Jarvis Cocker.

George Ezra - Wanted On Voyage
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Je pense que vous aussi, vous reconnaissez au moins la voix grave de George Ezra et la mélodie de "Budapest". Eh bien cet été encore (j'ai écouté beaucoup de nouveaux artistes cet été), j'ai décidé d'écouter son album en entier, parce qu'en fait, même si ce single a été un peu trop diffusé à la radio, je l'aimais bien. Et à vrai dire, c'est aussi le cas pour tout Wanted On Voyage ! C'est un premier disque qui mêle pop-rock à ses influences folk et blues. En résultent des chansons aux mélodies très accrocheuses, "Blame It On Me" pour débuter, mais aussi l'américanisant "Cassy O", "Listen To The Man" et la plus combre "Did You Hear The Rain?". Que des singles, certes, mais bien choisis, donc, et qui reflètent la qualité de l'album !

Devendra Banhart - Mala
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Encore une découverte apportée par les suggestions de YouTube, ce qui arrive forcément lorsqu'on écoute de la musique sur YouTube toute la journée. J'avais déjà intégré "Mi Negrita" dans ma Playlist de juillet, mais c'est un plaisir tout doux d'écouter Mala de bout en bout. Dans un indie folk très calme, on passe de l'anglais à l'espagnol sans s'en rendre compte, des refrains enfantins de "Your Fine Petting Duck" à certains arrangements qui semblent presque avoir été enregistrés dans une cabane perchée dans un arbre, et c'est bien agréable.

Soko - I Thought I Was An Alien
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas écouté Soko plus tôt. Alors qu'elle a sorti son deuxième album, My Dreams Dictate My Reality, en 2015, j'ai encore plus écouté son premier, I Thought I Was An Alien. Des titres qui renvoient déjà à une atmosphère onirique, et c'est effectivemet ce qu'on ressent lorsque l'on écoute Soko. On a l'impression d'entrer dans une sphère personnelle, comme si c'était à nous qu'elle chantait "I Just Want To Make It New With You" dans l'intimité de sa chambre. La mélancolie des amours ratées ou perdues prédomine, et donne naissance à de très belles chansons comme "First Love Never Die" ou "We Might Be Dead By Tomorrow". Une beauté intrigante et délicate.

The Vaccines - What Did You Expect From The Vaccines? & Come Of Age
La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

Encore un groupe qui a sorti un album en 2015, et dont j'ai don très logiquement écouté les albums les plus anciens. Comme j'ai cru comprendre que leur sortie de 2015 avait plutôt déçu leurs fans, je me dis que ce n'est pas forcément bien grave. Régulièrement ramenés par la vague Mix-YouTube-Rock-Plus-Ou-Moins-Indie, je connais en fait le groupe depuis assez longtemps, 2011 apparemment, grâce au single "Blow It Up" qui Rock & Folk avait intégré à une compilation estivale. J'avais bien aimé cette chanson mais jamais cherché à en savoir plus. Erreur réparée, What Did You Expect From The Vaccines? m'a apporté tout ce que j'aime en termes de rock british énergique et désabusé, même si "Post Break-Up Sex" ou "If You Wanna", aux titres révélateurs, sonnent plus enjouées que "Blow It Up".

La musique de 2015, épisode II : Mes écoutes perso

La très jolie "I Always New" m'a amenée à Come Of Age, qui m'a aussi offert son lot de bonnes chansons comme "No Hope" et "Weirdo" (pour rester dans les noms de chansons pleins de positif). Les voilà maintenant dans ma liste de raisons pour lesquelles j'écoute des émissions de rock UK.

La liste est déjà assez longue, mais elle n'est pas exhaustive ; évidemment elle a déjà été complétée par mes playlists. C'est un format que j'ai pas mal utilisé cette année car je trouve que c'est peut-être le meilleur moyen de partager simplement et régulièrement la musique que j'aime et mes obsessions du moment. Si vous suivez un peu le blog, vous avez donc pu aussi constater que j'avais beaucoup aimé les albums de Carl Barât, Todd Terje, Rone, We Are Match (revus en concert après Rock en Seine)...

Pour conclure ce bilan personnel de l'année musicale 2015, je pense préparer un dernier article au sujet des artistes que j'attends en 2016, alors à très vite !

Publié dans Musique, Best of the year

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>