Les best of de la musique en 2013

Publié le par Eva Pigeon

J'aime tellement ce moment de l'année où tous les sites et magazines de musique se décident à révéler, parfois très lentement, ce qui a été pour eux le meilleur de la musique de l'année qui prend fin.

Comme l'année dernière, je m'attarderai sur les meilleurs albums de 2013, avis personnels et entendus chez les autres à l'appui.

Et comme l'année dernière, j'ai fait défiler les listes de NME, Rolling Stones, Pitchfork, The Guardian, mais aussi, en France, DumDum ou Les Inrocks. Fatalement, il y a des CD qui ressortent presque à chaque fois, et d'autres qui peuvent à la fois être dans le top 5 des uns et ne jamais être classé chez les autres.

J'ai trouvé un site qui a établi, grâce à un système de points, le classement global du meilleur de la musique de 2013.

(NB : Apparemment, ce classement est évolutif! Il a donc changé depuis le moment où je m'en suis servi pour commencer à rédiger cet article, le 20 décembre, puisqu'il a pris en compte de nouveaux sites et magazines.)

Les best of de la musique en 2013

Numéro 1 donc, Modern Vampires of the City, de Vampire Weekend. Et c'est à ce moment que je me sens extrêmement experte et professionnelle, car c'est précisément, selon moi, le meilleur album de 2013. Je l'ai écouté cet été et je ne vois pas comment on peut ignorer la qualité de ce disque. Personnellement, c'est ça qui m'a conduit à écouter par la suite les albums précédents du groupe, et donc je peux dire que Modern Vampires of the City représente vraiment une évolution pour Vampire Weekend. Toutes les chansons portent la marque d'une évolution, certains nous font encore penser au groupe dans ce qu'il a de joyeux et de rebondissant, comme "Diane Young", "Finger Back" ou "Worship You", on retrouve dans certains ces rythmes un peu musique du monde caractéristiques du son du groupe. D'autres morceaux, comme "Obvious Bicycle" qui ouvre l'album sont plus lentes, tandis que "Ya Hey" (ma préférée) parvient à mélanger une forte mélancolie et ces petites parties qui semblent être chantées par des personnages de dessin animé sur les refrains. Bref, s'il y a un album sorti de 2013 à écouter, selon moi, c'est définitivement celui-là. Malheureusement je n'ai pas pu aller voir le groupe en concert, qui n'a fait qu'une date en France le même soir que Jake Bugg, mais j'espère les croiser dans un festival cet été.

Le numéro 2, c'est David Bowie, qui a fait son come-back avec The Next Day. J'avoue que je ne l'ai pas vraiment écouté avec attention, donc je n'ai personnellement pas d'avis bien arrêté, si ce n'est sur son single "Where are we now?" qui m'a bien plu. Ce que j'ai retenu dans les réactions des fans, c'est qu'une partie à trouvé l'album excellent, et qu'une autre l'a apprécié sans le trouver exceptionnel, mais n'a tout simplement pas pu faire abstraction de leur joie de voir Bowie revenir sur le devant de la scène.

Numéro 3, l'album événement Yeezus de Kanye West qui a pris en 2013 un tournant radical. Alors que le hip hop s'était fait une place dans les tops de 2012 avec Franck Ocean et Kendrick Lamar, Kanye est un peu le seul représentant du genre…vraiment? Certes, Kanye continue à rapper, certains beats font bien hip hop, mais on trouve quand même un tas de trucs que j'ai du mal à définir qui se rajoutent là-dedans. J'ai envie de parler d'électro agressive? Bref, en tout cas c'est un album globalement assez énervé qui a divisé (tout comme les trips mégalo et la vie privée de Kanye, mais moi je l'aime bien). Même si personnellement, c'est un peu trop pour moi de l'écouter en entier, je pense qu'il reste intéressant.

C'est la chanson que j'aime le mieux dans l'album.

Le numéro 4 est Random Access Memory de Daft Punk, comment aurait-il pu ne pas être là? Vu le moment auquel il est sorti, disons que je l'ai écouté ou entendu un certain nombre de fois au cours de l'été. Je ne suis pas une grande connaisseuse de Daft Punk, je connais les classiques du groupe mais ça ne va pas vraiment plus loin parce que je ne suis pas non plus une fan constante et enthousiaste. En revanche, j'ai vraiment apprécié Random Access Memory, ses côtés funky, ses côtés vintage et ses collaborations avec des artistes aussi divers que Nile Rodgers, Pharrell ou Julian Casablancas.

Directement ma préférée de l'album! Quand j'ai compris que c'était Julian Casablancas (le chanteur de The Strokes) qui chantait, je me suis dit qu'elle y était prédestinée.

J'arrête cette énumération exhaustive à la fin du top 5 avec AM des Arctic Monkeys. L'album m'a tout simplement enthousiasmé et alors que je n'avais pas expérimenté toute la discographie du groupe, comme on avait pu le comprendre en lisant ceci, il m'a conduit à la connaitre par coeur quelques mois seulement après la sortie de leur dernier album. Pour AM en lui-même, je me suis déjà assez étendue sur le sujet ici.

Depuis mon article sur l'album, le groupe a sorti ce clip assez extraordinaire, je ne pouvais définitivement pas le laisser de côté.

Pour le reste des albums, il y en a quand même certains qui reviennent particulièrement fréquemment et qui doivent être mentionnés si on veut être sérieux dans ce panorama, surtout que le classement global sur lequel je me suis basée ne prend pas en compte les classements de sites critiques aussi importants que The Guardian Music ou Pitchfork.

À commencer par celui Arcade Fire. On a beaucoup parlé de Reflektor dans les derniers moments de 2013. On y reconnait Arcade Fire sans qu'ils fassent du copier-coller ; quand on écoute l'album en entier, l'alternance des ambiances et des longueurs des morceaux me semble plutôt bien faite, ce qui évite la monotonie d'un double-album qui aurait pu ennuyer. Le groupe a gardé son côté épique et les petits morceaux en Français par-ci, par-là, de petites lignes un peu enfantines, mais ils ont su aussi essayé de nouvelles choses, avec des tendances un peu plus électro-rock notamment. Peut-être y a-t-il malgré tout quelques longueurs. En fait je crois qu'Arcade Fire est un groupe dont je sais voir les qualités mais qui n'a pas chez moi un effet transcendant pour autant, et c'est pour ça que j'ai trouvé Reflektor sympa, mais pas excellent.

J'ai choisi une de mes chansons préférées pour mettre ici, en me disant que ça changerait de Reflektor qu'on a assez entendu, il me semble!

On a aussi pu voir Franz Ferdinand qui est revenu avec Right Thoughts, Right Words, Right Action. C'est un groupe que j'ai découvert en live (ils sont géniaux) à Rock en Seine, et pour ce qui est de l'album, je partage entièrement l'avis du magazine Rolling Stones (l'édition française du moins) qui trouve que c'est leur meilleur CD depuis le premier. Efficacité, énergie, un album assez varié qui ne tombe pas dans la facilité même si le groupe peut ne pas paraitre si complexe que cela ; il y fait des expériences plutôt réjouissantes, et je crois que j'y ai aimé toutes les chansons. Ce qu'a dit le magazine à propos de "Love Illuminations" est valable pour l'album : "ils nous font le coup à chaque fois : poppy, acidulé et décalé juste ce qu'il faut, séducteur au possible. Sauf qu'on se fait avoir à chaque fois." Cette fois encore plus que les autres.

Une chanson assez drôle et bien énergique, avec un clip pour le moins…intéressant.

Pas de sous-titres, mais un film intéressant sur le making of de l'album par un groupe qui a vraiment l'air très sympa.

En faisant défiler les classements, je suis aussi fréquemment tombé sur les albums de Chvrches (du rock à tendance électro, la faute au synthétiseur et à la batterie qui ressemble parfois à une boîte à rythmes, aussi vus à Rock en Seine) et Lorde (qu'on a comparé à Lana Del Rey, pourquoi pas, avec des influences qui sembles similaires mais un son qui reste différent il me semble). Des albums qui m'ont plutôt plu, mais que je n'érigerais pas au niveau de "must-listen", mot que je me permets d'inventer car ceci est mon article sur mon blog, et que c'est un mot approprié.

La chanson a fait partie de quelques tops des meilleurs titres de l'année, aussi.

J'aime beaucoup cette chanson, et ça change un peu de "Royals" ou "Tennis Court".

J'ai vu Woodkid revenir dans les tops français avec son grandiloquent The Golden Age. J'ai beaucoup aimé "Iron" et plus tard "I love you", mais j'ai trouvé l'album un peu long, l'artiste m'a lassée, je l'avoue.

Jake Bugg était également là parfois. Il a été un artiste important pour moi en 2013. Le temps qu'il émerge avec son premier album, il a eu le temps d'en sortir un deuxième la même année. C'est plutôt le premier qu'on a pu voir dans les best of, et j'ai moi-même écrit mon avis plutôt enthousiaste sur ce jeune British il y a peu de temps, avec une sélection de chansons qui devrait vous donner un bon aperçu si vous ne connaissez pas ce qu'il fait.

Enfin, parmi tout ce que j'ai trouvé et que je veux écouter, pêle-mêle, Foals avec Holy Fire, The National avec Trouble Will Find Me, Nick Cave & The Bad Seeds avec Push Away The Sky, Parquets Courts, Queens of the Stone Age, Agnes Obel ou encore Disclosure. Je suis aussi tombée plusieurs fois sur Miley Cyrus, et malgré le combo Disney/performance des MTVA/clip de "Wrecking ball", je me dis que j'irai, peut-être, écouter (un peu)..? Priorité aux autres cela dit.

Publié dans Musique, Best of the year

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>